Nos activités R&D en France

Pour le Laboratoire GlaxoSmithKline, la France est un partenaire privilégié et joue un rôle clé dans la stratégie mondiale de la Recherche & Développement du groupe. Chaque année, plus de 50 millions d’euros sont investis en France dans la recherche fondamentale, clinique et pharmaco-épidémiologique.

Recherche clinique & accès précoce à l'innovation

La recherche clinique de GSK en France bénéficie également d'investissements majeurs. Une équipe de 50 personnes s'y consacre au sein du site de Marly-le-Roi (Yvelines). La recherche clinique permet l'accès précoce à l'innovation pour le patient et est à l'origine du développement de la connaissance des maladies et de leur prise en charge. Elle participe ainsi largement au progrès thérapeutique et à l'amélioration de la qualité des soins.

Chiffres clés :

  • Plus de 125 études cliniques en cours chaque année en France
  • Plus de 2 200 établissements impliqués partout en France
  • Plus de 500 centres d’investigation clinique impliqués
  • Plus de 7 500 patients suivis

Le Laboratoire GlaxoSmithKline contribue activement au maintien de l'attractivité et au développement de la recherche clinique. La France bénéficie d'une expérience historique en pharmacologie clinique et est aujourd'hui reconnue pour son expertise dans les phases précoces de développement. Elle dispose d'atouts majeurs notamment en matière de recherche transrationnelle. Les investissements de GSK concernent à la fois la réalisation d'essais cliniques internationaux sur le territoire français et des contrats de partenariat avec des institutions publiques et des établissements de santé. Elle est devenue un contributeur majeur aux plans de développement clinique de GSK.

La France est reconnue par le Laboratoire GSK comme pays spécialiste pour les essais thérapeutiques dans quatre domaines, dans lesquelles toutes les études lui sont systématiquement proposées : l'oncologie, l'infectiologie, les neurosciences et les vaccins. Elle est aussi impliquée dans d'autres domaines stratégiques de GSK, comme le respiratoire et le cardio-métabolisme. Enfin, elle est reconnue pour son implication et son organisation performante dans le domaine des maladies rares (maladie de Duchenne, mucoviscidose, SLA, hypertension artérielle pulmonaire).

Par ailleurs, GSK apporte sa contribution en proposant des actions de formation aux différents acteurs de la recherche clinique et en apportant son expertise dans la gestion pluridisciplinaire des études, dans le respect des procédures et de la réglementation pour assurer la sécurité des patients. Ces actions doivent ainsi améliorer l'organisation de la recherche et permettre aux cliniciens de rester centrés sur leur cœur de métier, celui de la prise en charge des patients.

Une politique d'ouverture et de partenariat

GlaxoSmithKline développe activement une stratégie d'accords de partenariat et de collaboration avec des institutions de recherche publiques et privées afin d'accroître le nombre de projets de recherche en cours. De 2009 à 2011, GSK a multiplié par 3 ses investissements en faveur de partenariats publics-privés.

Les activités de recherche exploratoire orientées vers la découverte de nouvelles cibles, ainsi que celles de médecine expérimentale permettant de mettre en évidence l'activité et le potentiel thérapeutique d'un candidat médicament sont des étapes à forte valeur ajoutée. Ces activités critiques nécessitent de s'appuyer sur des compétences très spécifiques présentes notamment au sein de laboratoires académiques.

L'objectif de ces partenariats est également de soutenir des équipes de recherche publique pour développer leurs projets et leur permettre d'atteindre ainsi l'étape de «preuve de concept», étape clé dans le développement clinique d'un médicament avant sa mise sur le marché.

Un certain nombre de partenariats ont notamment été développés en France avec l'Institut du Cerveau et de la Mœlle épinière (ICM), le CEA, l'INSERM, le Cancéropôle Grand-Sud-Ouest avec le projet Matwin, Medicen, Cancer Inno Bio à Toulouse et Inserm Transfert Initiative. Le laboratoire GlaxoSmithKline soutient également des projets européens comme l'Innovative Medicine Initiative (IMI) et contribue de façon majeure au Fonds « InnoBio » destiné à financer des entreprises de biotechnologie.

Depuis 2006, GSK est aussi le partenaire de l'INCa, un programme pour le développement de plateformes de génétique moléculaire en milieu hospitalier afin d'optimiser l'accès aux thérapies ciblées pour les patients souffrant de cancer. Ce programme a pour objectif d'améliorer l'accès aux traitements innovants et existants pour tous les patients avec une meilleure prise en charge. A ce jour, 28 plateformes ont été créées en France.

GSK, partenaire de l'INCa

L’INCa a mis en place depuis 2006 un programme pour le développement de plateformes de génétique moléculaire en milieu hospitalier afin d’optimiser l’accès aux thérapies ciblées pour les patients souffrant de cancer. Le développement de tests moléculaires innovants, en permettant de mieux connaître les profils tumoraux des patients, a pour objectif d’améliorer l’accès aux traitements. Le développement de plateformes de génétique moléculaire en milieu hospitalier partout en France permettra au patient de pouvoir bénéficier du traitement ciblé correspondant à son profil, quel que soit son lieu de résidence. A ce jour 28 plateformes assurent un maillage sur tout le territoire. GSK s’est engagé fin 2010 à soutenir ce projet de plateforme pendant une période de 3 ans aux côtés d’autres partenaires.

GSK, partenaire d'INSERM transfert initiative

Inserm Transfert Initiative est la première société d’amorçage et de pré-amorçage en sciences de la vie adossée à un organisme de recherche publique en France ; elle a placé au cœur de sa démarche de financement l’excellence scientifique et l’accompagnement du chercheur à chaque étape du développement de son entreprise. En quelques années, cette stratégie et le savoir-faire développés ont permis de structurer un portefeuille qui compte aujourd’hui 15 entreprises. Aux côtés du Fonds National d’Amorçage, GSK s’est engagé en 2012 avec Inserm Transfert Initiative pour une durée de 5 ans. A travers cet investissement, GSK a pour ambition de soutenir l’excellence de la recherche française et d’en augmenter l’attractivité au sein d’un groupe international. GSK recherche aussi de nouvelles voies d’innovation et met à disposition de la recherche publique française son expertise et ses plateformes technologiques en R&D.

GSK, partenaire de l'Institut du Cerveau et de la Mœlle épinière

Dans le cadre des projets lauréats des Investissements d’avenir, GSK soutient l’Institut du Cerveau et de la Moëlle Epinière (ICM), lauréat du label IHU des Investissements d’Avenir. Ce partenariat vise à développer des projets de recherche préclinique et translationnelle dans les maladies neurodégénératives, comprenant la Sclérose Latérale Amyotrophique, la Scélorose en Plaques et d’autres pathologies du système nerveux central.