Promouvoir nos valeurs dans les pratiques commerciales et marketing

Nous modernisons notre démarche de vente et de commercialisation des médicaments, transformant le modèle commercial appliqué dans le secteur depuis de nombreuses années.

Nous changeons la manière dont nous récompensons nos équipes de visite médicale et dont nous impliquons les professionnels de santé, afin de répondre aux besoins du grand public et de placer au premier plan les intérêts des patients. Nous avons progressé dans trois secteurs clés. Tout d'abord, nous avons achevé en janvier 2015 le déploiement des changements concernant le mode de rémunération de nos APM (Attachés à la Promotion du Médicament). Dans toutes les régions du monde, nos APM n'ont plus d'objectifs de vente individuels, mais sont évalués et récompensés essentiellement sur la base de leurs compétences techniques, de leurs connaissances scientifiques, de la qualité du service offert aux professionnels de santé et de leurs performances professionnelles dans un sens plus global. Aux États-Unis, GSK a été classé premier laboratoire pharmaceutique en termes de valeur apportée, dans son enquête 2014 de satisfaction client menée auprès des professionnels de santé. 

Nos équipes de vente et de marketing, ainsi que les tiers concernés agissant en notre nom, sont tenues de suivre notre Code de pratique pour la promotion et les interactions avec les clients. Ce code exige de la part de nos collaborateurs qu'ils fassent une nette distinction entre engagement scientifique et promotion du produit. 

Ensuite, nous modifions notre approche de soutien en faveur de la formation des médecins. Notre engagement en faveur de la formation médicale reste inchangé, mais nous passerons d'un parrainage direct des professionnels de santé à un financement indépendant, notamment par le biais d'organisations médicales indépendantes tierces. Il incombera à ces dernières de décider comment assurer au mieux la prestation des programmes de formation, sans influence de la part de GSK. 

Troisièmement, d'ici à 2016, nous ne rémunérerons plus les professionnels de santé pour qu'ils parlent de nos médicaments à d'autres prescripteurs. Nous utiliserons d'autres canaux, y compris des applications numériques, pour fournir en temps réel des informations sur nos médicaments et vaccins aux professionnels de santé, quand ils le souhaitent et de la manière dont ils le souhaitent. Les médecins experts qui travaillent chez GSK interviendront également dans les discussions avec leurs pairs et contribueront à répondre aux questions sur nos médicaments. Il leur incombera de fournir les bonnes informations afin de favoriser une utilisation sûre et efficace de nos médicaments et leurs compétences en la matière seront évaluées.